De Posadas à Asuncion (du 02 au 13 juin)

Jeudi 02 et vendredi 03 juin

Nous roulons jusqu’à la nuit tombée. Sur la route la police nous demande pour la première fois des tas de papiers et ustensiles que nous sommes obligés d’avoir pour rouler en Argentine (extincteur, triangle de signalisation, bandes reflechissantes, etc.). On nous demande même notre contrôle technique international (on pense surtout qu’il cherchait la petite bête…). Nos têtes d’agneaux innocents l’ont poussé à arrêter la fouille et a nous laisser repartir tranquillement.

Samedi 04 juin

Après un bref passage ravitaillement dans la ville de Laguna blanca nous arrivons au Parque national Rio Pilcomayo. Il s’agit d’une étendue humide de marais et savane de palmiers protégée et truffée d’animaux sauvages (nombreuses espèces d’oiseaux, caïmans, pumas, le rare loup à crinière, singes hurleurs, des fourmilières surdimensionnées, des fourmiliers, etc.). Des sentiers grandement « moustiqueux » permettent d’explorer la zone.

On est de retour en Argentine, on ne va donc pas se priver d’un autre barbecue pour fêter notre arrivée dans le parc!

Dimanche 05 juin

Le temps est au beau fixe, on part donc, appareil photo au poing, en exploration des divers sentiers. Des tourelles permettent l’observation des oiseaux. Notre niveau d’ornithologie étant vraiment au ras des paquerettes, on admire les différentes espèces sans savoir de quoi il s’agit. Un zoom serait super utile pour pouvoir les photographier et essayer de les reconnaitre ensuite. Lors de notre ballade, nous tombons nez à nez avec un loup à crinière! Nous revenons tout fiers à l’entrée pour montrer nos photos aux gardes forestiers. Ca les fait bien marrer car en fait c’est un renard qu’on a pris en photo… Mouai n’empêche qu’on y a cru!

Lundi 06 juin

Nous reprenons le Capitaine en direction de la deuxième partie du parc : celle où il y a beaucoup plus de marais et de moustiques…

Des passerelles sont aménagées au coeur des marais pour nous permettre de vivre plus intensément l’attaque des moustiques (oui et surtout d’en prendre plein les yeux avec les nombreux oiseaux présents). Les passerelles aboutissent à la Laguna Blanca (grand lac au coeur des marais). En vue de la laguna, un caïman se prélasse sur la passerelle. Mathilde est tout de suite moins rassurée et veut faire demi tour. Moi evidemment je dégaine l’appareil photo et mitraille la bête avant qu’elle se sauve (je parle bien sur du croco pas de Mathou), bien décidé à continuer la visite.

 

Quelques mètres après le caïman (qui n’est absolument pas décidé à nous céder le passage), la passerelle se transforme en ponton de baignade. Un panneau de prévention nous informe de la présence de piranas et donne quelques instructions de sécurité aux personnes qui seraient éventuellement tentées par un petit plongeon. Pour ma part, l’idée d’un petit bain avec les caïmans et les piranas m’aurait bien tenté (mais comme l’idée a été abandonné à cause du froid je me contente de faire le malin… en fait j’étais peut être un peu content que le temps retienne mes pulsions sauvages). Les gardes forestiers nous confirment quand même que beaucoup de gens viennent se baigner là en été…

Mardi 07 et mercredi 08 juin

Un gros orage nocturne et un temps maussade nous incitent à quitter les lieux prématurément. Nous rejoignons Clorinda (ville Argentine à la frontière Paraguayenne) pour faire laver notre linge avant de passer au Paraguay.

Du jeudi 09 au lundi 12 juin

Il y a quelques semaines, nous avions contacté avec un couple de voyageurs Français (Brigitte et Franck) qui nous avaient informés de la présence d’un couple Franco Paraguayen vivant à Asuncion qui accepteraient volontier de nous recevoir.

Nous arrivons donc à Asuncion (capitale du Paraguay) chez Marie Paule et Martin. Franck et Brigitte sont également présents. L’accueil est plus que chaleureux! Nous passons de très bons moments ensemble!!!

Nous découvrons la Harpe Paraguayenne. Martin en joue professionnellement depuis de nombreuses années (notamment en France ou il a vécu près de 35 ans avec Marie Paule). Son répertoire musical est énorme, il nous joue aussi bien de la musique Paraguayenne que des tubes de chansons Françaises.

 UN GRAND MERCI POUR VOTRE SYMPATHIE ET VOTRE ACCUEIL!!!!!!

Category: Argentine, Paraguay
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Both comments and pings are currently closed.
5 Responses
  1. Bruce dit :

    Hey salut les copains!

    Je savais que ma ptite femme était recherchée mais pas jusqu’en argentine!!! (blague perso)
    Sinon super sympa le post avec de belles photos!
    J’aimerais avoir une photo de singes hurleurs, ça m’intrigue…

    Gros bisous à vs 2!!!

  2. Geogeo dit :

    Tiens c’est bizarre, on dirait que ce post rameute moins les foules… mais comment se fait-ce ?! ;-)
    Qu’est ce qu’on fait pas avec photoshop quand même ! lol
    Gros bisous

  3. fofie&Jerome dit :

    hey, un petit message de Toulouse après notre escapade lilloise pleine de surprises.. n’est-ce pas?
    je persiste, ça fait vraiment drôle de vous voir en photo là-bas et de vous voir pour de vrai!
    ça nous a bien fait plaisir de boire une p’tite bière avec vous et écouter en live toutes ces aventures ainsi que votre vie dans le capitaine…
    on en redemande!
    allé maintenant place à la fête et vivement la suite!! je dirai même plus copacabana que beaucoup attendent – enfin surtout les mecs :-)
    gros bisous à tous les deux

    ps: si ce post ne passe pas j’évite de l’envoyer 10 fois, on sait maintenant que vous les voyez quand même ;-)

  4. Poppins dit :

    Salut les cocos!
    Quel grand bien de vous revoir et de partager un si bon moment avec tous les « anciens ».
    J’espère en tout cas que le retour s’est mieux passé que l’aller.
    Bonne continuation avec le capitaine, on pense bien fort à vous et attendons le prochain post avec impatience!
    Hasta luego amigos
    Besos

  5. Geogeo dit :

    Un nouveau post !
    CLAP CLAP CLAP
    Un nouveau post !
    CLAP CLAP CLAP
    :-)