D’Asuncion (Paraguay) à Canoa Quebrada (Brésil) (du 30 juin au 16 juillet)

Du jeudi 30 juin au dimanche 3 juillet

Après 28 heures de transport entre Charleroi et Asuncion, nous arrivons enfin à destination où nous retrouvons Marie Paule, Martin, Brigitte, Franck et bien entendu le Capitaine.

Nous retrouvons donc avec plaisir le Paraguay (qui, petit point culturel, à une langue indienne (le Guarani) comme langue nationale officielle parlée par plus de 90% de la population en plus de l’espagnol).

A peine arrivés chez nos amis que des membres de la famille de Martin arrivent pour saluer Brigitte et Franck qui reprennent la route le lendemain. Nous faisons donc la connaissance de la famille de Paraguari autour de bons plats auvergno-paraguayens…

Martin nous l’avait promis, ce week end il nous emmène à la campagne, dans sa famille de Costa Peña, son village natal. C’est donc chez Carlo (le frère de Martin) et sa femme Gumer que nous sommes reçus pour partager le maté et le repas dans une ambiance très décontractée! Le lendemain matin, nous faisons le plein d’oranges et de mandarines dans le jardin de Stanislas, un autre frère de Martin (c’est dommage, on a aucune photo des arbres c’est incroyable…). Le midi, c’est chez Stella, une soeur de Martin que nous allons manger. Durant ce week end nous avons été reçus comme des rois, Gumer offrira même un bracelet à Mathilde…

Milieu d’après midi, sur la route du retour un arrêt à Paraguari, chez la famille de Martin que nous avions rencontrée quelques jours auparavant. Juste pour information, la famille de Martin est immense (nous sommes encore très loin d’imaginer toutes les ramifications possibles d’une famille paraguayenne…). Bref nous arrivons dans l’immense « restaurant fruiterie snack salon de thé » tenu par la famille, juste à temps pour voir le match de football Paraguay-Equateur de la Copa America 2011. La famille nous rejoint et nous rencontrons encore de nouveaux membres… Encore une fois l’ambiance est au rendez-vous et la famille de Paraguari ne nous laisse repartir qu’avec de nombreux cadeaux : équipement du parfait buveur de Maté (que nous utilisons tous les jours… d’ailleurs il faudrait peut être qu’on explique ce qu’est le Maté… bon ça sera pour plus tard mais vous n’y échapperez pas…), des tee-shirts portant la griffe du Paraguay ainsi que le repas à emporter pour le soir… Nous sommes touchés de tant de générosité…

Du lundi 4 au samedi 16 juillet

L’heure du départ a sonné, le temps étant notre plus grand ennemi nous devons reprendre la route vers le Brésil… C’est toujours difficile de quitter des personnes que nous apprécions, qui nous ont fait découvrir leur pays si peu fréquenté des touristes mais pourtant si accueillant… Marie-Paule et Martin encore une fois nous vous remercions pour tout et vous donnons rendez-vous dès votre prochaine visite dans le Nord de la France…

12 jours de route intensive pour parcourir les 4 300 kilomètres qui séparent la Capitale Paraguayenne de Fortaleza, sur la côte Nord Est du Brésil… Les journées se suivent et se ressemblent… Le Capitaine avale goulument les kilomètres, traverse de nombreux villages où l’ambiance est décontractée et où les gens en tongues nous saluent d’un pouce en l’air depuis leur terrasse. Nous passons nos soirées à la table des routiers (le resto routier de la station service où nous dormons…) à rêver de la côte Atlantique qui s’approche tout doucement.

Quelques évènements viennent égayer nos monotones journées :

- Le passage frontière Paraguay/Brésil… On se rend compte tout à coup que tout est écrit en Portuguais… ah bon nous sommes au Brésil? mais la douanne elle était où??? Quelques heures pour trouver le bureau de l’immigration en centre ville et ensuite le bureau pour faire les papiers du Capitaine à un autre endroit de la ville.

- La vidange du capitaine,

- l’éclatement d’un pneu sur une route minuscule impeccablement maitrisé par Matou,

- la visite de Brasilia…

BRASILIA… capitale du Brésil – 2,3 millions d’habitants

Que dire de Brasilia… Avant de rejoindre cette ville, nous avions pris le temps de lire son histoire très surprenante. Pour faire court : le président Kubitschek décida de la construction de Brasilia en 1956 au coeur du pays dans une région défavorisée et peu peuplée. La ville a été construite sur seulement 4 ans. Brasilia devait symboliser le mode de vie idéal du futur : un ville à la fois fonctionnelle et originale… Les guides touristiques nous décrivent ses prouesses urbanistiques et architecturales. Ne serait ce que le plan de la ville : en forme d’avion avec ses ailes et son cokpit…

Nous avons toujours une petite anxiété avant d’arriver dans une grande ville, d’autant plus si c’est une capitale surpeuplée dotée d’énormes axes routiers…

Notre anxiété disparaît aussitôt notre arrivée en ville. Les axes routiers géants traversant la ville sont quasiments déserts. Les quartiers « residentiels » édifiés dans les ailes de l’avion sont constitués de barres d’immeubles assez espacées les unes des autres donnant une impression « aérée » pour une ville de cette importance. On se demande où sont passés les habitants de la ville… Bon c’est sûr nous visitons la ville un samedi, c’est possible aussi que ça soit les vacances scolaires mais quand même, c’est très étrange. On se croirait dans un film de science fiction, dans une ville énorme sans presque aucune vie…

Notre âme de touriste nous amène à monter en haut de la tour de la télévision pour jouir du panorama de la ville (photo précédente).

Nous visitons aussi la Catedral Metropolitana, à l’opposé de tout ce qu’on croit connaître de ce type de bâtiment… Si les avis seront surement partagés sur l’extérieur de l’édifice, nous avons été complétement bluffés de découvrir l’intérieur illuminé sous les reflets des nombreux vitraux… A vous de juger…

Le Musée national qui était fermé mais qui a quand même son style (il est pas d’époque il date de 2006).

Et enfin le Congresso National (parlement)

Il y a bien entendu des TAS d’autres bâtiments aussi originaux mais nous voulons juste essayer de faire partager notre ressenti sur cette ville éTrAnGe… Au final Brasilia nous laisse une drôle d’impression, c’est sûr qu’on ne voudrait pas y vivre mais en même temps on est pas du tout déçus de s’y être arrêtés… C’est un endroit a voir, qui intéressera certainement les âmes d’architecte… Arrivée sur la côte

Moultes kilomètres plus tard, nous arrivons enfin sur la côte… Juste le temps de trouver un endroit où se poser tranquillement, de prendre quelques bains dans la mer (d’ailleurs avis aux copains impatients, je n’ai pas encore eu l’occasion de photographier pour vous les célèbres strings brésiliens, appelés ici « fils dentaires » mais ça ne saurait tarder…) et nous voici déjà en train de rédiger ce poste sous les cocotiers de la station balnéaire de Canoa Quebrada…

Category: Brésil, Paraguay
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Both comments and pings are currently closed.
9 Responses
  1. vainvain dit :

    Ah bien content d’avoir la suite de vos aventures pour égayer nos journées au boulot.
    Attention à vous, le brésil vient de se faire sortir de la copa américa, ils vont pas être de bonne humeur.

    • Tet et Mathou dit :

      Et oui nous ratons une occas de fêter une victoire dans le pays de foot! mais on est content pour le Paraguay! de toute façon les Bresiliens qui nous en on parlé étaient très défaitistes sur cette coupe et n’y croyaient pas beaucoup…
      Gros bisous

  2. Geogeo dit :

    Très content de vous lire de nouveau les amis.
    « fils dentaires » mdrrr
    Moi je la trouve très belle cette cathédrale !
    Bin alors où sont les habitants de Brasília ?! La ville était peut-être en quarantaine…
    A très vite !
    Gros bisous

    • Tet et Mathou dit :

      Salut ma Geo,
      Nous enquêtons pour toi au sujet d’un certain A.K. d’ailleurs je vais te faire un mail sur l’avancée de nos recherches…
      Gros bisous

  3. Lulu la Brute dit :

    Quelle architecture en effet !!! alors ça y est, vous êtes on the road again… votre capitaine ne vous a pas trop manqué ? ;-) profitez en bien… bizzzzzz

  4. Geogeo dit :

    Cool !!!
    Tu pourras mettre aussi Lu en destinataire de ton mail, car elle le connaît aussi :-)
    Gros bisous

  5. Mic et coco dit :

    Hello les copains,
    sans vouloir jouer les troubles fêtes le quechua n’est-il pas une langue officielle au Pérou Bolivie et peut-être Equateur???? (enfin on a quitté l’Amérique du Sud il y a un petit temps les choses ont peut-être changé :) )

    Bien contents de voir vos binettes sur votre blog et celle de vos copains! Félicitation pour THE mariage,
    Bizzzzzzzzzz

  6. Mathilde & Terence dit :

    Ah voui mais c’est que tu as raison… n’empeche que 90% de la population parle le guarani au paraguay et à la télé aussi… du coup ça compte encore plus! Bref je corrige ça tout de suite Bizzz

  7. Salut les p’tits loups, nous sommes sur l’île d’Itaparica, au programme ce jour : sortie canoé… à suivre. Bisous à vous 2.