De Sao Miguel do Gostoso à Salvador de Bahia (du 01 au 21 août)

Du lundi 1er au jeudi 04 août

Toujours à São Miguel do Gostoso, nous rencontrons une famille française en vacances (Alex, Chris et leurs enfants Louise et Antoine). Ils viennent sur les côtes du nordeste pour pratiquer le kitesurf en famille! Nous passons quelques soirées bien sympathiques ensemble : apéro, barbeuc, coucher de soleil sur la plage… Nous sommes contents de vous avoir rencontré, on vous embrasse si vous nous lisez.

Jeudi 04 août

Direction plein sud pour continuer notre descente balnéaire. En route nous traversons Natal (à prononcer Nataââao). On se croirait à Miami beach (on y est jamais allé mais on imagine). La côte est bordée de buildings et de sportifs… On s’attarde juste le temps de se réapprovisionner et on prend la route du littoral pour aller voir le plus grand arbre à Cajous du monde dans le village de Pirangi. En fait c’est un arbre unique décliné en forêt sur près de 7000 m2. Nous continuons de traverser des petits villages côtiers et des palmeraies.

Juste comme ça au passage, sur cette côte nous sommes plus proche du Sénégal que du sud du Brésil…

Vendredi 05 et samedi 06 août

Nous prenons la route tôt le matin car nous souhaitons rejoindre Praia da Pipa et profiter de la journée là bas. A 9h00 nous sommes installés dans un camping et n’avons plus qu’à enfiler nos maillots de bain pour profiter des plages. Nous sommes tout de suite attirés par une plage nommée Baia dos Golfinhos (baie des dauphins) où il paraît que nous pourrons apercevoir des dauphins… La plage est entourée de falaises et on ne peut pas y accéder à marée haute. Coup de chance en arrivant la marée est descendante.

Nous nous installons sur la plage et essayons d’apercevoir les spécimens… On n’en voit pas mais bon la plage et la mer sont belles c’est parti pour la baignade. Après quelques minutes dans l’eau, j’entends un gros PLOUF à peine à deux mètres de moi. Je me retourne pour voir si Matou a vu quelque chose mais elle est déjà en train de sortir de l’eau en me disant j’ai peur j’ai peur… J’ai pas rêvé c’est bien un dauphin qui est passé à côté de moi… Ils viennent jouer dans les vagues juste à côté des baigneurs, c’est magique.

Le lendemain rebelote, nous retournons nager avec les dauphins… Je crois que je pourrais y passer ma journée. Matou aussi apprécie le spectacle mais surtout depuis la plage car elle aime pas trop le côté grosses bebêtes sous-marines qui viennent frôler les nageurs… C’est aussi le côté aileron qu’elle n’aime pas trop (ça lui fait trop penser à un requin…). Je peux comprendre la phobie du requin mais ma phrase préférée du moment pour la convaincre est : « il y a plus de gens tués chaque année par une chute de noix de coco que par une attaque de requin! », bon j’ai pas les stats mais il paraît que c’est vrai… Ce qui nous a d’ailleurs déclenché une nouvelle phobie : la peur du cocotier (mais j’y reviendrais un peu plus tard).

Dimanche 07 août

Nous partons visiter le sanctuaire écologique de Pipa. Quelques sentiers naturels en haut des falaises qui donnent sur la plage. Nous observons de loin (enfin plutôt de haut), les tortues vertes qui viennent se débattre dans les eaux au pied des falaises. Le sanctuaire débouche directement sur une plage à quelques kilomètres de Praia da Pipa. C’est donc en ballade au bord de l’eau que nous retournons au Capitaine.

Lundi 08 août

Les Ouistitis à toupets blancs (merci Tonton, d’ailleurs il y en a au zoo de Maubeuge?), appelés ici les Saguis (merci Philippe) sont également de la partie dans le camping où nous sommes installés. Ils nous font vraiment marrer, depuis que nous sommes arrivés ils ont trouvé un nouveau terrain de jeu sur le Capitaine et la toile de notre store extérieur. Quand le chien du camping arrive ils vont lui titiller les nerfs en se mettant à son niveau pour se sauver dès que le chien essaye de les chopper. C’est un vrai spectacle.

C’est notre dernier jour à Praia da Pipa, demain on déménage. Alors on profite une dernière fois des dauphins avant de rejoindre nos hamacs…

Mardi 09 août

Nous rejoignons l’île d’Itamaracà, reliée au continent par une route pont. En arrivant sur l’île une pancarte indique que des pirates Français ont pendant très longtemps occupé les lieux!

Mercredi 10 et jeudi 11 août

Nous visitons un centre de soins et de réintégration des Peixe Boi (poissons bœufs), connus chez nous sous le nom de Lamantins.

Nous partons en vadrouille sur les plages de l’île où la mer ramène tous les déchets abandonnés… Ca ne donne malheureusement pas envie de s’attarder.

Vendredi 12 et jeudi 13 août

Nous nous installons dans une cocoterai au bord de la mer dans la Petite ville de Maragogi. La mer est transparente, des récifs protègent la lagune des vagues et nous pouvons marcher super loin dans la mer en ayant toujours pied.

Nous passons la nuit ensablés jusqu’au parechoc grâce à une madame très gentille mais peut être un brun paranoïaque qui nous a conseillé de ne pas être visibles depuis la plage la nuit. Cette gentille madame reviendra le lendemain matin avec un tracteur pour nous sortir de là…

Pour en revenir à cette histoire noix de coco tueuses… Pour positionner le capitaine dans la cocoterai (avant l’histoire de l’ensablement), nous avons du estimer au préalable les différentes aires de crash des noix de coco en tenant compte : de la brise marine, de la hauteur et de l’inclinaison des cocotiers. Une fois installés, nous entendons fréquemment le bruit sourd de la noix qui achève sa chute sur le sable.

On se rend donc compte avec une amère déception qu’attacher son hamac entre deux cocotiers est un mythe. C’est un truc pour les gens qui n’aiment plus la vie… PIRE que ça, on développe une peur du cocotier, on n’ose plus traverser la cocoterai en ligne droite, on fait des zigzag pour passer à au moins trois mètres des troncs avec un oeil en direction du sommet des arbres, juste au cas ou… Bon c’est sur il y a des troubles plus graves dans la vie mais quand même, l’angoisse est permanente!

Samedi 14 août

On the road again…

Dimanche 15 août

Nous arrivons en fin d’aprem à Salvador de Bahia, plus précisément à Itapua, un camping à 30km du centre. A peine arrivés nous sommes invités à boire un(s) verre à la terrasse d’un immense bus camping car.

L’homme a la chemise jaune qui fait signe de la main, c’est Juliano et en face sa femme Vera. Ils habitent au camping à l’année sur une autre parcelle. Ce soir ils nous invitent à manger l’arroz caminheiro (le riz facile à préparer que le camionneur solitaire se concocte sur le bord de la route). D’autres occupants du camping nous rejoignent pour cette soirée. Leur accueil est chaleureux. Et grâce à Juliano et Vera qui parlent le portugnol (mélange de portugais et d’espagnol) nous pouvons communiquer sans problème. Notre oreille se fait tout doucement à l’accent brésilien.

Du lundi 16 au mercredi 18 août

Nous passons nos journées à Salvador (nous avons près d’une heure et demi en bus pour s’y rendre). C’est une ville très riche culturellement. Elle a été autrefois la capitale des colonies portuguaises et compte de nombreux monuments historiques. Il y a des églises partout, nous en visitons quelques unes. La plus marquante pour nous est l’Eglise São Francisco. A l’intérieur, elle est completement surchargée de dorures et de sculptures murales d’anges et de cherubins aux visages déformés. Ca vaut le coup d’oeil!

Nous visitons principalement la ville haute (quartier du Pelourinho). Les maisons y sont colorées et compte de nombreux bâtiments à visiter.

Nous nous installons sur une terrasse du Terreiro de Jesus (place de la ville comptant a elle seule 4 Eglises) pour observer les capoeristes faire des démonstrations accompagnés de musiciens percussionnistes.

Nous visitons encore quelques musées, notamment sur les similarités entre de nombreux aspects de la culture et des coutumes Brésiliennes avec la culture Africaine. L’héritage Africain arrivé avec les esclaves reste très fort dans cette partie du pays.

Nous partons également voir un peu la partie basse de la ville, à proximité de la « baies de tous les saints ». Les bâtiments de cette partie de la ville ne sont pas entretenus comme dans le quartier Pelourinho mais le charme et l’ambiance bahianaise sont toujours présents…

Jeudi 19 août

Nous perdons notre store extérieur en pleine nuit… le poids de la pluie a eu raison des attaches en alu… Il était déjà tombé sur une piste Bolivienne et on avait pu le réparer sans problème mais là après moultes recherches on nous confirme qu’il n’y a pas de soudeurs alu dans les parages et on a pas la place d’emmener le store déroulé avec nous… SNIF!

Vendredi 20 août

La route et le sud nous appellent, nous repartons pour de nouvelles aventures… à suivre!

PS: bon anniv à Mowl et Tom!!!

Category: Brésil
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Both comments and pings are currently closed.
15 Responses
  1. saucisson dit :

    Avons bien eu votre carte qui nous a fait très plaisir!
    Vos aventures ont toujours l’ai aussi passionnantes.. ça fait envie!

    bisous

    clem et ju

  2. losvagabundos dit :

    HOLA les voyageurs, ce n’est plus possible toutes ces photos, déjà les belges qui mettent leurs photos de Valdes, les baleines et le tralala et maintenant vous avec vos dauphins, vos lamentins, non vraiment ce n’est plus possible!!!!!! J’ai envie de pleurer!!!!! Vous aurez bien imaginé que c’est Laure qui écrit.
    Non c’est cool!!!! Ca donne vraiment envie, nous qui voulions recommencer par la Bolivie puis remonter jusqu’en Colombie je crois qu’on reprendra d’abord depuis le Brésil!
    Allez on vous embrasse et buvez une caïpirinhia une fois à notre santé… en plus du capitaine biensûre!!!!hihi!

  3. Lulu la Brute dit :

    Hellooooo les amis !!! HOOOOO des lamantins… !!! j’adore !!! :-D vous m’en ramenez un ? discrètement… La noixdecocophobie, je ne connaissais pas, ça a l’air rudement handicapant (enfin, moins sous nos latitudes, évidemment)… ça doit être bien cool de nages avec les dauphins… quel rêve ce voyage !!! Bizzzzzzzzz

  4. alex et chris dit :

    coucou que de jolies photos ,encore de beaux endroits . Nous sommes rentrees apres un tres beau sejours ,pleins de souvenirs dont vous faites partis, j’espere que l’on pourra se revoir. En attendant on suis le capitaine!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    bises

  5. Poppins dit :

    Waouah! Vous fêtes comme toujours rêver les amis…mais alors là les dauphins c’est le pompom!! En tout cas bravo à tété pour la description de la scene, je vois très bien Mathou sortir de l’eau en courant! Mais je comprends vraiment pas….!
    Profitez du temps qu’il vous reste et courage pour supporter votre handicap’, sachez qu’en France il risque de ne plus en être un ou au pire de se transformer en pommedepinphobie!
    Plein de becots québecois.

  6. Bruce dit :

    Hey les copains!

    Que c’est beeeeeaaauuu!!!!!
    Et l’année prochaine on y retourne ensemble si vous voulez!!!
    Vous avez fait une jalouse avec les lamentins…
    Moi j’avoue que le combi volkwagen me fait bien envie….
    J’espère que ca ne va pas vous posez trop de problème pour le store extérieur

    A bientôt et attention aux coconuts

    Bécots

  7. InEgrid dit :

    Salut les Zaventuriers !!

    Quel superbe voyage, vous me donnez trop envie de repartir !!!
    Je n’avais pas eu le temps de trop suivre pendant l’année scolaire, mais j’ai profité des vacances pour me rattraper ! Les photos sont magiques !
    Ca m’a fait marrer votre phobie des noix de coco, je l’ai encore entendu à la télé cette semaine… mais moi non plus, je n’ai pas retenu les chiffres^^
    Profitez bien de vos derniers moments !! Vous connaissez votre date de retour ?

    Bisous les loulous, et j’espère vous revoir très vite !!

    InEgrid et Benoit

  8. La famille "Petit" dit :

    Bon, arrêtez ça tout de suite vous êtes trop bronzés revenez tout de suite !!!! Moi aussi je veux nager avec les dauphins (après avoir été une baleine !! hihihi). Gros bisous les zamis

  9. Dominique et Béatrice dit :

    Bien heureux que vous êtes !
    Dommage que Mathilde n’ait pas surmonté sa peur pour nager avec les dauphins, l’occasion ne se présentera pas de si tôt.

    Nous nous partons en Toscane demain (pour 15 jours). Nous devrions, enfin, avoir un peu de chaleur pour réchauffer nos vieux os .

    Bisous et bon séjour à Rio .

  10. Mowlen dit :

    MERKI LES AMIS!! je vous ferais de gros bisous en live à votre retour! Profitez bien les bronzés ;-)

  11. Geogeo dit :

    Alors ça c’est du coucher de soleil de compèt !! Bon, même si ça ne vaut pas un clair de lune à Maubeuge…
    Tèt, as-tu goûté à la spécialité de Praia da Pipa ? Bon ok, je sors.
    Wahou, le coup des dauphins, ça doit être drôlement impressionnant, je comprends Mathou !
    Par contre, il faut arrêter de prendre des photos aussi éclatantes de couleur car mes collègues me demandent pourquoi je porte des lunettes de soleil pour travailler.
    Prudence et bonne humeur !
    Gros bisous

  12. sister Phely dit :

    Coucou les cocophobes!

    Moi aussi je suis cocophobe depuis que je vis à la Réunion!!! on peux faire un groupe de parole si vous voulez ;)
    ah oui et puis j’ai aussi autre chose: la palmophobie qui est la peur de la chute de palme (feuille séchée du palmier). D’ailleurs, ici il y a des panneaux ATTENTION CHUTE DE PALMES car ça brise un pare brise si on se gare en dessous…
    Et oui et oui on vit dangeureusement sous les tropiques!!!
    Bisou cocopalmé

  13. guigui dit :

    Bonjour les Zamis,

    Que du bonheur cette lecture parmi les dauphins, les tortues et petits ouistitis, le Brésil est débordant de nature. L’histoire de la noix de coco est à mourir de rire! j’en ris encore, mon dieu …
    C’est vraiment très beau, ça fait rêver toutes ces photos. Nous c’est braderie, gothique et pluie ! Le délire !!!
    Profitez en à fond et avec les copaings on veut voir de la ficelle brésilienne. Allez y n’hésitez pas à en balancer on est prêt !!
    Biz

  14. Geogeo dit :

    si vous ramenez une quinzaine de strings, le thème d’anniversaire de Mowl en 2012 sera « ficelle brésilienne » ;-)

  15. laetiyo dit :

    Contents de vous retrouver… Et oui on a déménagé et ca a mis du temps d’etre connecté à Internet. Ca fait vraiment réver ces plages, les dauphins…

    Profitez pour nous

    Gros gros bisous

    Laeti et Yo