De Porto Seguro à Florianopolis (du 20 août au 6 septembre)

 

du Samedi 20 au Vendredi 26 Août 

Nous voici maintenant à Porto Seguro, les camping caristes brésiliens rencontrés ces derniers jours nous ont prévenu, le Camping Mundai de Porto Seguro vaut vraiment le détour! 

Ils ne nous ont pas menti, piscine nickel, bordée de canapés ambiance lounge, billard, cuisine et tout le tralala nous font réver dès notre arrivée. Le camping est rempli de camping car brésiliens, tous plus grands et plus équipés les uns que les autres. 

Nous décidons de nous installer ici quelques jours, il se pourrait bien que se soit notre ultime « pause balnéaire », après cela nous attend : Rio de Janeiro, le sud du Brésil, l’Uruguay et Buenos Aires, plus nous allons descendre vers le sud moins il fera chaud… alors on profite de la mer, de la piscine et de nos longues balades sur la plage. 

 

Samedi 27 Août 

Aujourd’hui nous prenons la route pour Rio de Janeiro! Nous avions déjà pu apercevoir cette ville depuis le pont du Grande Amburgo l’année dernière, mais nous n’avions pas pu descendre du bateau et étions donc un peu frustrés. Nous y arrivons maintenant par la route (et ça c’est impressionnant!) et nous somme bien décidés à en profiter à fond : à nous la plage de Copacabana, le Pain de Sucre, le Corcovado, etc… 

 

Pour rentrer dans Rio nous devons traverser l’immense baie de Guanabara en empruntant un pont de 13,3 km de long… La ville parait immense, les autoroutes se croisent et se recroisent, se superposent (si si on vous jure, on a même pris une route construite au dessus de l’eau avec 2 voies l’une au dessus de l’autre!). A nous de ne pas nous perdre et de réussir à trouver l’endroit où nous allons stationner et dormir durant nos quelques jours à Rio. C’est une adresse qui circule entre les voyageurs et dont nous connaissons l’existence depuis un bon moment maintenant : le parking d’une base militaire gardée au pied du Pain de Sucre (fameuse montagne qui est pour beaucoup le symbole même de la ville de Rio). 

Nous zigzagons donc parmi les routes et les autoroutes, longeant la mer, traversant quartiers chics et favelas. Depuis le début de notre voyage nous nous orientons sans GPS à l’aide de bonnes veilles cartes, et on va dire qu’on s’en sort plutôt pas mal! C’est toujours plus compliqué en ville, mais les plans et les repères visuels nous aident franchement! On fait donc comme d’habitude ici à Rio… Le Lac à droite, le Pain de Sucre tout droit et la mer derrière nous… Pas de doute on est sur la bonne voie! Et ben non! ça peut marcher dans beaucoup d’autres villes mais à Rio pas! Le temps de se rendre compte que la ville est entièrement entourée de rochers qui ont la forme du Pain de Sucre nous voilà déjà à l’exact opposé de notre destination! Alors on recommence. Et on y arrive enfin après 2 bonnes heures. C’est encore mieux que ce qu’on imaginait, nous sommes stationnés tout près des plages et du centre de Rio, au bord de la mer et sous la protection de 2 escadrons de militaires très sympas qui promettent de veiller sur nous, que demander de plus! 

 

Dimanche 28 Août 

C’est parti pour les quartiers d’Ipanema et de Copacabana! C’est dimanche, on fait donc comme tout les Cariocas (habitants de Rio), on va à la plage et comme on s’y attendait c’est noir de monde! 

 

 

 

Baignade dans les eaux turquoises de la plage d’Ipanema, déjeuner Bahianais au marché, balade et inévitablement apéro caïpirinha à Copacabana, on s’y fait vite à la culture Brésilienne!

Lundi 29 Août 

Nous prenons le téléphérique qui nous emmène tout en haut du Pain de Sucre. La vue sur Rio de Janeiro et sa baie est magnifique. 

Le Pain de Sucre (Pão de Açucar en portugais) est en fait bien plus que le symbole de la ville de Rio, il en est l’origine même. En effet, lors de la conquète du Brésil, les portugais, les français, les hollandais arrivaient en bateau. Pour s’orienter le long des côtes vierges de l’époque, ils dessinaient des cartes relativement imagées, ils se servaient donc de repères visuels représentatifs pour créer un port par exemple. Le Pain de Sucre en est une bonne illustration, c’est parce qu’il était situé à l’entrée de la baie que les Portugais ont fondé Rio de Janeiro (Rivière de janvier) à cet endroit.

L’après midi nous allons visiter le centre de Rio. Les building cotoient les batiments coloniaux et les palmiers dans tout le centre ville. Ici pas de tongs et de « fils dentaires », c’est pantalon, chemisiers et costumes (ça change). Malgré cela il règne la célèbre ambiance décontractée du Brésil.

 

 

Mardi 30 Août 

Visite du quartier d’Ipanema, balade autour du Lagoa de Freitas et balade sur la plage! Tranquille! 

Mercredi 31 Août 

Deuxième grand incontournable de Rio de Janeiro : le Christo Redemptor aussi appelé le Corcovado. Cette statue domine la ville à 704 mètres d’altitude, on peut la voir de quasiment partout dans Rio. Deux hypothèses existent sur son rôle : la première est qu’il est là pour protéger la ville (on s’en serait douté vous allez me dire!), la seconde qui nous a bien fait rire : on dit que le Christ regarde vers Rio avec les bras écartés parce qu’il attend que les Cariocas se mettent à travailler pour applaudir! 

Pour info la statue mesure 30 m de haut et pèse 700 tonnes. Ses mains mesurent chacune 3,20 m et pèsent 8 tonnes!

 

Dès la fin de notre visite, le temps se couvre! On va dire que depuis notre arrivée à Rio on a plutôt de la chance, bien que ce soit l’hiver les températures dépassent les 35°C (nous avons même vu dans le journal que lundi a été la journée la plus chaude de l’hiver 36,5°C). Nous reprenons le bus pour rejoindre le Capitaine, c’est trempés et congelés que nous arrivons (nous avons perdu plus de 15°C en une journée!)

Jeudi 1 Septembre 

Nous quittons Rio sous le charme, cette ville nous a émerveillé. Malgré sa réputation dangereuse, nous nous sommes sentis à l’aise et détendus, nous ne nous sommes pas sentis en insécurité une seule seconde! Faut avouer aussi que nous sommes globalement restés dans les quartiers huppés touristiques, mais nous avons tout de même découvert une tout autre réalité que ce à quoi on s’attendait : Les favelas sont présentes un peu partout dans la ville et environ la moitié de la population de Rio y vit, la majorité de ses habitants travaille à Rio et ne vivent pas forcément en marge de la société comme on avait tendance à le penser avant de venir… 

Ah oui……… j’allais oublier, nous avons réussi à remplir notre mission « ficelle », c’était pas si facile de prendre ce genre de photos sans passer pour des pervers (les copains c’est pour vous! et au passage on confirme que le string au Brésil c’est pas une légende!). 

En route pour Paraty, une des plus belle petite ville que nous ayons vu durant notre voyage. Au bord d’une mer turquoise, sur une côte sauvage, entourée d’îles, avec de petites rues pavées et des bâtiments du 18e siècle. On se perd donc dans les petites ruelles. Le charriot de desserts que vous voyez sur la photo plus bas contient la meilleure découverte culinaire que nous ayons faite au Brésil : un espèce de gateau de tapioca (sucré) entouré de noix de coco rapée, le tout arrosé de lait concentré sucré… 

Vendredi 2 Septembre 

Nous partons faire une excursion en bateau pour voir quelques îles et plages qui se trouvent dans la baie. C’est magnifique! 

du Samedi 1 Septembre au Lundi 5 Septembre 

Nous reprenons la route vers le sud et Florianopolis : île balnéaire qui à priori vaut le coup d’oeil. 

Mardi 6 Septembre 

Nous avons encore perdu de précieux degrès, ça y est on dirait bien que la chaleur est derrière nous! On remet les pulls, les jeans et les chaussettes (de toutes façon c’est pas plus mal car on commencait à chopper des cloques à force de porter des tongs…). En plus aujourd’hui il y a de violents orages donc pas question de louer un scooter et d’entamer le tour de l’île comme prévu. Mais bon on va pas se plaindre quand même! 

Category: Brésil
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Both comments and pings are currently closed.
22 Responses
  1. vainvain dit :

    courage, encore 15° de moins et vous aurez la température moyenne en france de tout l’été!!!
    Amélie, je tiens à signaler que je n’étais pas le commanditaire de la mission « ficelle »!
    bizzz à vous 2

  2. le gars qui assume pas sa blague dit :

    Pour le coup, je vais vraiment pas l’assumer en ne la disant pas. Je dirais juste que j’ai beaucoup aimé la métaphore caché (un peu olé olé) de notre ami térence quelque part dans ce post ! ;-)

    • Mathilde & Terence dit :

      Et ça faisait longtemps qu’on avait pas eu de nouvelles du gars qui assume pas sa blague! Vas y explique nous ta découverte! (mais c’est Matou qui a écrit le post et elle me dit qu’elle a pas fait de métaphore olé olé…) biz

      • Le gars qui assume pas sa blague dit :

        Un peu d’imagination!!! je vous laisse réfléchir un peu.
        Bravo en tout cas au blagueur masqué qui a donc l’ esprit aussi mal tourné que moi!!!

  3. Polo dit :

    Bah voila un article intéressant !
    Je retiens surtout le passage « Brésiliennes » bien sur !

  4. Geogeo dit :

    Et ca s’plaint des températures… nan mais !!!
    Encore un récit qui donne envie…
    Merci pour la mission ficelle ! Je n’en suis pas non plus le commanditaire. Je pense que c’est tioneb ou emmualliug (j’ai mis leur prénom à l’envers pour garder leur anonymat).
    C’est donc bien vrai… toutes les brésiliennes ont un sac à dos à ficelle (cf la photo)…
    Bisous les amis

  5. Geogeo dit :

    Au fait, je n’ai pas non plus compris la métaphore caché involontairement… :-s
    Vas-y, gars qui assume pas sa blague, explique nous !
    Assume au moins ça ! loool

  6. Poppins dit :

    Encore une fois splendide!
    Et vous aussi les cocos vous êtes tout beaux!
    Grosse pensée pour vous
    A tout bientôt les amis

  7. Bruce dit :

    Très joli post….(érieur) !!!

    Les photos de la plage, des palmiers et de la montagne sont très dures à regarder…(à part une bien sur)
    C’est clair qu’on est bien loin du climat actuel dans le Nord-Pas-de-calais!!!!
    Y’a une photo en particulier qui est vraiment chouette…celle avec la palmier et le reflet du soleil couchant au dessus de la montagne…on sent qu’il y a eu de la recherche bucolique!
    Sinon pour éviter les cloques à cause des tongs, y’a rien de mieux que de bonnes vieilles espadrilles…

    Continuez à profiter les copains

    Gros bisous!

    Bruce et non tioneb

  8. Le blagueur masqué dit :

    Je rejoins v…l’homme qui n’assume pas sa blague en confirmant l’excellente métaphore un peu olé olé cachée dans ce post!

    Je confirme aussi l’esprit mal tourné de l’homme qui n’assume pas sa blague qui doit avoir très faim pour trouver ca….

    Le blagueur masqué

    PS: Sommes désolés à l’avance de choquer les âmes sensibles qui liront ce post (et surtout les commentaires…)

    • Le gars qui assume pas sa blague dit :

      Esprit mal tournée, esprit mal tournée…
      Tu sais blagueur masqué, il y a des ruelles où il est bon des fois de se perdre!! ;-)

      • Mathilde & Terence dit :

        Ha ha! ça y est on a compris!!! Hey Blagueur masqué je suis sur que le gars qui assume pas sa blague t’a expliqué comment trouver la sois-disante métaphore! Ce qui est sur c’est que tu as été influencé par LA photo olé olé!!! En attendant tout message subliminal infiltré dans nos texte est indépendant de notre volonté!
        Biiiiz

        • le gars qui assume pas sa blague dit :

          ce qui est fort, c’est de faire 2 métaphores olé olé à la suite dans le même paragraphe sans sans rendre compte!!!! Mais bon on vous excuse, avec autant de bonnes patisseries autours, on comprend bien que vous soyez un peu perturbés!

  9. Le blagueur masqué dit :

    Et bien non « Mathilde & Terence » « le gars qui n’assume pas sa blague » ne m’a rien expliqué du tout car justement il n’assume pas ses blagues!
    Moi j’assume avoir trouvé cette métaphore olé olé car de toute façon je suis masqué…héhé

    bizoux les copains!

  10. losvagabundos dit :

    Merci encore pour ces superbes photos (qui nous rendent un peu jaloux on l’avoue),qui nous donne qu’une envie c’est repartir!!! Bon on aura qu’une chose a vous dire profitez à font de ces derniers jours!!!!! Et………BON RETOUR!!!! Des bisous des vagabundos

  11. Béatrice dit :

    Bonjour les enfants,
    Je constate qu’aucun des copains n’assume le fait d’avoir demandé la photo de la ficelle mais qu’ils se rincent tous l’oeil quand même !
    Ce n’est donc pas un mythe ! Enfin je pense que toutes les Brésiliennes n’ont pas un postérieur si parfait (sinon elle ne le montre pas ) Ou sont-elles décompléxées et le mettent à l’air même s’il n’est pas joli ?

    Vous voilà presque à la fin de votre aventure. Chaque pays nous a fait rêver.
    Etes-vous contents de retrouver la France ? ( même si en ce moment c’est le bazar…. Dettes, insécurité, chomage …..) » En 1 an tout est plus pire ».
    Gros bisous

    • Mathilde & Terence dit :

      Bonjour Beatrice,

      Les demandeurs des photos resterons anonymes… Et c est pas un mythe, le string fait partie de la tenue de plage la plus portee par les bresiliennes! et avec largement moins de complexes que chez nous.

      Et qu est ce que c est que ce portrait de la france, vous ne voulez pas qu on rentre c´est ca? Parce qu on rentre quand même! Non serieusement on est content de rentrer et de vous retrouver tous!

      Gros bisous

  12. mimile dit :

    Magnifique comme toujours depuis 1 an maintenant…
    Etes vous vraiment sûr de vouloir rentrés? vous ne voulez pas continuer à nous faire réver encore un peu :-)
    Blague bien évidemment… Hate de vous revoir mes petits loulous
    Profitez à fond…….
    Gros bisous

    • Mathilde & Terence dit :

      T’inquite Mimile on continueras a t envoyer des photos non publiees sur le blog regulierement si tu veux…
      biiiiiise

  13. Fofie&Jérome dit :

    Coucou!

    Ah mission réussie avec la photo, et puis si vous êtes passés pour des pervers c’est pas grave vous n’y reviendrez plus d’ici un moment.
    en tout cas ça donne envie d’y aller, toujours aussi beau!

    gros bisous à vs 2